voiture occasion

Classé dans | France

«L’Emission politique»: Brexit, Loiseau candidate, Renzi agacé… Ce qu’il faut retenir du passage de Marine… – 20 Minutes

Publié le 15 mars 2019

Marine Le Pen, députée, présidente du Front national, capture d'écran de  "l'Emission politique" le 19 octobre 2017

Marine Le Pen, députée, présidente du Front national, capture d’écran de « l’Emission politique » le 19 octobre 2017 — Capture écran France 2 Emission politique

Très présente dans la campagne du Rassemblement national pour les
européennes, Marine Le Pen était jeudi soir l’invitée de « L’Emission politique » sur France 2. Au programme, le Brexit, les « gilets jaunes », des débats et même une surprise de la ministre Nathalie Loiseau. On vous résume la soirée.



Brexit : Marine Le Pen se félicite que les Britanniques respectent « la volonté du peuple »

Marine Le Pen a été interrogée sur l’un des faits politiques du jour : Le vote des députés britanniques en faveur d’un report de la date du Brexit ainsi que pour un nouveau vote sur l’accord de retrait de l’Union européenne. La présidente du RN s’est félicitée que les parlementaires aient voté « contre la tenue d’un second référendum », respectant, ainsi, « la volonté du peuple ». Pour le reste, la frontiste s’est dit persuadée qu’un accord sera finalement trouvé avec l’UE. « On a le sentiment d’une stratégie où les deux voitures foncent l’une vers l’autre et c’est à celui qui déviera au dernier moment ».



Le grand débat : « Ce n’est pas un succès »

Après deux mois d’échanges, c’est vendredi la fin du débat national lancé par Emmanuel Macron. Une réussite comme l’indique le gouvernement ? « Ils ne peuvent pas dire que c’est un succès. Il y a 60.000 personnes qui sont venues contribuer sur le site [330.000 contributions ont été déposées]. 9 personnes sur 10 ne veulent pas venir aux conférences citoyennes. Ce n’est pas un succès. En réalité, on voit bien que le président ne sait pas comment sortir de ce grand débat », a répondu Marine Le Pen, ajoutant : « Le simple fait de débattre n’est pas en soit quelque chose de suffisant. Ce qu’il faut c’est que le pouvoir entende ».



« Gilets jaunes » : Pas d’amnistie pour les casseurs

Marine Le Pen a répondu aux violences émaillant les manifestations des « gilets jaunes » : « Les violences à l’égard des forces de l’ordre ne peuvent pas être amnistiées. Les choses sont très claires. Mais certains ont été condamnés pour avoir dans leur coffre un masque pour se protéger des gaz lacrymogènes ». La présidente du RN s’est dit choquée « que la ministre de la Justice a donné des instructions au parquet. Je n’ai pas compris cette volonté de se venger contre ces Français qui descendaient parfois pour la première fois dans la rue », dénonçant « une répression policière et judiciaire pour mettre fin par la peur au mouvement ».



Passe d’armes avec Matteo Renzi

En duplex depuis Londres, l’ancien président du Conseil italien a exposé sa vision de l’Europe. Mais très vite, le ton est monté. « M. Salvini a gagné grâce à vous et votre politique. Ils ont testé et ils n’ont pas aimé. On dit que vous ressemblez beaucoup à Emmanuel Macron, je prie pour ça, pour qu’il soit battu un jour comme vous l’avez été », a lancé la frontiste. Réponse de l’intéressé : « Madame Le Pen, j’ai perdu quelques fois, mais vous perdez toujours. Vous êtes la femme politique avec le plus de défaites ».


📹 « @matteosalvinimi 🇮🇹 a réussi à baisser le nombre d’arrivées de #migrants de manière spectaculaire, par un positionnement extrêmement ferme que je souhaite moi-même mettre en oeuvre en France 🇫🇷 ! » #LEmissionPolitique pic.twitter.com/Y2e99hZqHh

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) March 14, 2019
Nathalie Loiseau se porte candidate !

La ministre des Affaires européennes a d’abord voulu pointer du doigt les contradictions du RN : « Vous ne dites plus les choses de la même façon. Je ne comprends pas pourquoi vous avancez masqués, que vous ne dites pas aux Français que vous voulez sortir de l’UE et de l’euro ». Puis, ce fut la surprise du chef, en fin d’émission. « Bravo, vous avez réussi à me faire changer d’avis. Je suis entrée sur ce plateau et je vous l’ai dit, je ne suis pas candidate pour conduire la liste de la majorité aux européennes », a-t-elle commencé, déclenchant le rire de Marine Le Pen.


« Marine Le Pen, je voudrais vous dire bravo parce que vous avez réussi à me faire changer d’avis: je suis prête à être candidate ». C’est officiel, @NathalieLoiseau annonce sa candidature pour être tête de liste @enmarchefr aux européennes #LEmissionPolitique pic.twitter.com/WxdjRTJR0W

— L’Emission politique (@LEPolitique) March 14, 2019

« Donc ce soir, je suis prête à être candidate, je ne sais pas ce qu’en pensera la majorité. Mais cette fois-ci, je ne me défilerai pas », a poursuivi Nathalie Loiseau. « C’est très mignon. Mais ce n’était pas hyperspontané », a ironisé la présidente frontiste.

  • Européennes
  • Débat
  • émission
  • Marine Le Pen
  • Rassemblement national

Source Article from https://www.20minutes.fr/politique/2473075-20190315-emission-politique-brexit-loiseau-candidate-renzi-agace-faut-retenir-passage-marine-pen
«L’Emission politique»: Brexit, Loiseau candidate, Renzi agacé… Ce qu’il faut retenir du passage de Marine… – 20 Minutes
Source : À la une – Google Actualités

annonces immobilieres

Achat / Location / Investisseurs

Ne cherchez plus parmi des milliers d'annonces immobilières. Confiez-nous gratuitement votre recherche

Votre recherche *

Type de bien *

Budget *

Ville *

Dans une rayon de *

Votre nom *

Votre téléphone*

Réponse sous 24 h

biens.com

Advertise Here
Advertise Here