voiture occasion

Classé dans | Culture / médias

EN DIRECT – Gilets Jaunes – La situation est redevenue calme Place de l’Etoile à Paris – Affrontements aujourd’hui dans plusieurs villes – Une équipe de LCI agressée à Rouen – Le Blog de Jean-Marc Morandini

Publié le 12 janvier 2019

17h22: Strasbourg : Des violences ont éclaté vers 16h30 dans le secteur de la gare, à proximité de la rue Kageneck. Jets de bouteilles de verre contre les forces de l’ordre. Incendies de poubelles. La station Alt Winmärik est bouclée par les gendarmes.

17h14 : La préfecture de police de Paris a communiqué une photo sur les saisies réalisées ce matin à Paris:

.

©Préfecture de police de Paris

17h08: A Bourges, des affrontements boulevard de la République. Ils opposent plusieurs centaines de manifestants aux forces d’ordre

.

.

17h02 : Les forces de l’ordre ont interpellé une centaine de personnes depuis ce matin  à Paris, 94 personnes pour être précis.

.

.

16h59: Toulouse: Cinq mille « gilets jaunes », selon la préfecture, manifestaient samedi après-midi dans le centre, scandant des slogans comme « Macron démission », une mobilisation officiellement chiffrée en hausse par rapport à celle de l’acte 8, samedi dernier.

16h52 : Soixante-quinze personnes ont été interpellées depuis ce matin en marge de la manifestation des gilets jaunes à Paris, a annoncé la Préfecture de Police.

16h49: Grenoble: Ils sont près de 1500 à défiler ce samedi dans le centre-ville. Une participation plus de trois fois supérieure par rapport à la manifestation de la semaine passée qui avait rassemblée 400 militants.

16h44: A Nîmes, des heurts entre autorités et manifestants se sont produits. Partis ce matin du stade des Costières, entre 700 et 1000 manifestants ont défilé dans la ville du Sud-Est de la France. Certains manifestants ont ensuite tenté de rejoindre les bâtiments de la préfecture. Ils ont été repoussés par les CRS, qui ont usé de gaz lacrymogènes.

Les violences se poursuivent avec des manifestants qui s’emparent de barrières de chantier en tôle et de blocs de béton, afin d’ériger des barricades.

16h42: Plus de 5000 « gilets jaunes » manifestent à Bordeaux, selon la préfecture, une mobilisation légèrement supérieure à celle de samedi dernier qui consacre à nouveau la capitale de Nouvelle-Aquitaine comme l’un des bastions du mouvement en France. Derrière une grande banderole proclamant « Unis, le changement est possible », les protestataires venus de Bordeaux et de son agglomération, de Gironde et des départements avoisinants, ont parcouru dans le calme les artères de la capitale girondine, un temps précédés par des dizaines de motards « gilets jaunes », a constaté l’AFP.

16h11: A Toulon des incidents éclatent devant le commissariat de la ville et ils veulent demander des comptes au commandant Andrieu accusé d’avoir frappé un jeune homme la semaine dernière

16h08: La chaîne d’info LCI annonce qu’une de ses équipes de tournage a été prise à partie à Rouen et l’agent de sécurité qui escortait les journalistes est à l’hôpital

16h01: Entre 300 et 400 « gilets jaunes » se sont donnés rendez-vous au Touquet devant la maison des Macron. Ils sont rassemblés « à l’entrée de l’avenue Saint-Jean, où est située la villa d’Emmanuel Macron, dont l’accès est bloqué par d’importants moyens policiers », souligne La Voix du Nord. 

15h44: La police fait maintenant usage des canons à eau Place de l’Etoile à Paris

15h34: Les chiffres officiels annoncent 8.000 manifestants à Paris et 32.000 en France

15h33: 600 manifestants sont allés au contact des forces de l’ordre à Bar-le-Duc (Meuse), dont l’accès au centre-ville commerçant est interdit, indique la préfecture. Les manifestants ont jeté des projectiles. Un policier a été blessé.

15h24: En vidéo les images de la situation en ce moment sur les Champs Elysées; Place de l’Etoile

.

.

15h12: A Bourges, accrochages avec plusieurs centaines de personnes qui sont entrées dans un « périmètre interdit » dans le centre historique à proximité de la Préfecture

.

.

15h02: Des « gilets jaunes » ont bloqué dans la nuit de vendredi à samedi un dépôt de La Voix du Nord à Anzin (Nord), empêchant la distribution de 20.000 exemplaires du journal, a-t-on appris auprès de la direction. L’accès à cette plate-forme de livraison située près de Valenciennes « a été bloqué par une trentaine de manifestants qui menaçaient de brûler le camion » en provenance de l’imprimerie, a déclaré à l’AFP le directeur de la publication, Gabriel d’Harcourt.

Malgré l’intervention de la police pour faire évacuer les lieux, quelque 20.000 journaux n’ont pas pu être distribués dans le secteur du Valenciennois. Le quotidien régional a annoncé sur son site internet qu’une plainte serait déposée. « On est dans la menace, la violence physique et l’intimidation individuelle auprès de gens qui se lèvent toutes les nuits pour assurer la distribution et se retrouvent insultés », a déploré M. d’Harcourt.

14h44: Premiers incidents à Paris entre les forces de l’ordre et des manifestants en haut de l’avenue de Wagram, Place de l’Etoile avec des charges de policiers et des tirs de gaz lacrymogène.

.

.

14h40: Près de 5.000 manifestants sont en train de manifester à Bourges selon une nouvelle estimation communiquée par la Préfecture.

14h08: Plusieurs centaines de personnes sont en train d’ s’approcher du haut des Champs Elysées vers la place de l’Etoile.

.

.

12h19: Autour de 1 200 manifestants « gilets jaunes », selon la préfecture, se rassemblent dans le calme à Bourges (Cher), placé sous le coup d’un arrêté de la préfète interdisant tout rassemblement dans le centre historique.

Sept personnes ont été interpellées à la sortie de l’autoroute A71. Lors de ces contrôles préventifs, les gendarmes ont saisi des billes de fer, des bâtons équipés de lames et des armes blanches. Environ 1.200 personnes étaient rassemblées dans la ville vers 10h30, pour un départ de cortège prévu à 14 heures. 

12h17: La préfecture de Police fait état de 24 interpellations préventives suite à des contrôles, notamment pour port d’arme prohibée et participation à un groupement en vue de commettre des violences. Une heure plus tard, un cortège quittait le quartier de Bercy, près du ministère des Finances, en direction de Bastille, sans heurts.

11h19: Plusieurs centaines de manifestants défilent en ce moment dans Paris dans 4 cortèges différents qui devraient tenter de converger

.

.

11h03: Une cinquantaine de « gilets jaunes » ont bloqué le centre d’impression de L’Yonne Républicaine dans la nuit de vendredi à samedi à Auxerre, a-t-on appris auprès du quotidien régional. « Peu avant minuit, ils se sont rassemblés devant le centre d’impression, empêchant la sortie des camions de livraison, avant de brûler sur place des palettes. Le climat sur place était tendu », a indiqué à l’AFP la rédaction en chef de l’Yonne Républicaine. Plusieurs livraisons de quotidiens régionaux du groupe Centre France imprimés sur place ont été empêchées, notamment celles du Journal du Centre et celle d’une édition de la République du Centre.

10h31: De plus en plus de manifester sont en train de se masser près de Bourges, la ville qui a été choisie comme symbole de cette acte 9 des gilets jaunes

.

.

08h38: Les Champs Elysées sous haute sécurité ce matin, avec la police qui a monté des protections au milieu de l’avebue pour empêcher l’accès vers l’Elysée.

.

.

07h21: Pour la première fois depuis le début du mouvement, un grand appel à été lancé pour un rassemblement à Bourges. Il s’agit, selon Priscillia Ludosky, l’une des figures historiques des « gilets jaunes » de « démontrer notre unité au centre de la France ». Comme elle l’expliquait vendredi soir sur « Vécu, le média du gilet jaune »: « Ça se passe à Bourges parce que beaucoup de régions se sont déjà déplacées, sur Paris notamment. Bourges, c’est le centre de la France », en plus de son homophonie avec les « bourgeois » dont s’amusent certains. La préfète du Cher a pris des dispositions pour interdire tout rassemblement dans le centre historique de la ville et les musées, jardins et bâtiments publics de la ville demeureront fermés samedi.

Les horodateurs et le mobilier urbain ont été démontés, et les banques ont protégé leurs façades avec des plaques de contreplaqué. D’autres appels ont été lancés pour se retrouver à Paris, notamment par Eric Drouet, l’un des initiateurs du mouvement qui a commencé il y a deux mois.

L’endroit précis ne sera probablement révélé qu’au dernier moment. « Je veux qu’il y ait beaucoup de monde, montrer que le peuple est là, montrer que les chiffres qu’ils disent sont archi-faux. Si ça tourne un peu au vinaigre, je reculerai », explique Patrick Lerest, 62 ans, gilet jaune à Nemours (Seine-et-Marne).

« J’y vais pas pour casser du flic, poursuit-il. Je veux une manif tranquille. Mon but, ce n’est pas d’en prendre plein la tronche. On en a tous marre de se faire gazer ». Le préfet de police de Paris redoute en effet « plus de radicalité », affirmant observer « semaine après semaine une dérive vers des comportements de plus en plus violents ».

<

Source Article from http://www.jeanmarcmorandini.com/article-389342-en-direct-gilets-jaunes-la-situation-est-redevenue-calme-place-de-l-etoile-a-paris-affrontements-aujourd-hui-dans-plusieurs-villes-une-equipe-de-lci-agressee-a-rouen.html
Source : À la une – Google Actualités

annonces immobilieres

Achat / Location / Investisseurs

Ne cherchez plus parmi des milliers d'annonces immobilières. Confiez-nous gratuitement votre recherche

Votre recherche *

Type de bien *

Budget *

Ville *

Dans une rayon de *

Votre nom *

Votre téléphone*

Réponse sous 24 h

biens.com

Advertise Here
Advertise Here