nutricosmétique beauté

Classé dans | Insolite

Donald Trump refuse finalement de retirer ses troupes fédérales de Portland

Publié le 01 août 2020

 

Un accord pour un retrait progressif

Les agents fédéraux avaient été envoyés à Portland à la suite de nombreuses manifestations notamment antiracistes organisées dans cette ville, une présence qui a provoqué une vive hostilité.

Les autorités de l’Oregon et le gouvernement de Donald Trump s’étaient entendus mercredi sur un retrait progressif de ces policiers fédéraux à partir de jeudi, à condition que la police locale stabilise la situation autour du tribunal fédéral de la ville et d’autres bâtiments officiels visés par les manifestations.

L’accord prévoyait que la police locale assurerait le maintien de l’ordre à l’extérieur du tribunal fédéral, à charge pour quelques agents fédéraux dont c’est la mission habituelle de sécuriser les bâtiments eux-mêmes.

La police de Portland avait commencé jeudi à faire évacuer des secteurs du centre-ville bordant le tribunal, pour préparer le retrait des fédéraux.

Des centaines de manifestants se trouvaient toujours dans les rues du centre-ville tôt samedi matin, sans qu’aucun agent fédéral soit visible. Plus tôt, la police de Portland avait évacué les parcs et les grands axes du centre, anticipant le retrait progressif des forces fédérales.

Le maire démocrate de Portland, Ted Wheeler, avait affirmé que cette évacuation s’inscrivait dans le cadre de l’accord entre les autorités locales et le gouvernement. Sur Twitter, il a remercié vendredi soir les manifestants pacifiques pour avoir “repris possession d’un espace qui a été le théâtre de violences afin de partager leur puissant message de réformes et de justice”.

Les troupes fédérales ont durci le mouvement contestataire

La mort de George Floyd, quadragénaire noir asphyxié le 25 mai à Minneapolis (nord) par un policier blanc, a déclenché dans tous les États-Unis d’énormes manifestations contre le racisme et les violences policières. La mobilisation s’est considérablement affaiblie, mais des poches de contestation ont persisté, notamment à Portland, nettement marquée à gauche.

Début juillet, l’administration Trump y avait envoyé des équipes d’intervention fédérales, parfois issues des douanes ou de la police aux frontières et arborant toute une panoplie militaire, après des semaines de manifestations contre le racisme et les violences policières. 

Leur déploiement a eu pour effet de durcir le mouvement dans cette ville à la longue histoire contestataire, en particulier après la diffusion de vidéos montrant des manifestants être attrapés dans la rue par des agents fédéraux et jetés dans des véhicules banalisés, et des heurts ont eu lieu chaque nuit aux abords du tribunal fédéral.

Source Article from https://www.huffingtonpost.fr/entry/portland-donald-trump-troupes-federales_fr_5f2537adc5b656e9b09bfd56
Source : Le Huffington Post

annonces immobilieres

Achat / Location / Investisseurs

Ne cherchez plus parmi des milliers d'annonces immobilières. Confiez-nous gratuitement votre recherche

Votre recherche *

Type de bien *

Budget *

Ville *

Dans une rayon de *

Votre nom *

Votre téléphone*

Réponse sous 24 h

biens.com

Advertise Here
Advertise Here