voiture occasion

Classé dans | Culture / médias

Bertrand Cantat est-il redevenu un chanteur comme les autres? – 20minutes.fr

Publié le 12 octobre 2017

Bertrand Cantat en concert aux Eurockéennes de Belfort, en juillet 2012.

Bertrand Cantat en concert aux Eurockéennes de Belfort, en juillet 2012. — POL EMILE/SIPA

Il n’aura échappé à personne que Bertrand Cantat va sortir un nouvel album, le premier sous son nom. Le chanteur a d’ores et déjà dévoilé une nouvelle chanson, L’Angleterre, sur le Brexit, et a également donné
une interview aux Inrockuptibles qui en a fait sa Une.


>> A lire aussi : La Une des Inrocks sur Bertrand Cantat provoque un tollé

Ancien leader du groupe Noir Désir, Bertrand Cantat avait fait son retour à la musique en 2013, après avoir purgé une peine de quatre ans de prison pour « homicide ». Cette année-là, celui qui avait été condamné à huit ans ferme pour avoir tué l’actrice Marie Trintignant (en 2003 à Vilnius) opérait son come-back avec Détroit, nouveau groupe formé avec le bassiste Pascal Humbert. C’est cette fois sous son nom seul qu’il revient (encore).



Bertrand Cantat de retour avec Détroit

Certains peuvent certes penser que ce retour sur le devant de la scène pose des questions d’ordre moral (un homme qui a tué une femme à coups de poing doit-il chercher la lumière après sa sortie de prison ?) ou d’ordre esthétique (L’Angleterre ne présente absolument aucun intérêt). Mais au-delà de ces problématiques, il apparaît surtout raisonnable se demander s’il existe encore des fans de Bertrand Cantat.


En 2014, en tout cas, il y en avait encore beaucoup. Lors de son concert, avec Détroit, aux Eurockéennes de Belfort, le retour de Cantat sur scène avait attiré une foule de fans, bel et bien venus pour l’ex-leader de Noir Désir. Toute la tournée de Détroit s’était auparavant jouée à guichets fermés. L’album Horizons s’était très bien vendu.



« Voir l’animal blessé »

Aymeric, 32 ans en 2014, avait emmené sa bande de potes aux Vieilles Charrues pour voir l’homme mené Détroit : « Le disque m’avait moyennement plu. Les albums de Noir Désir, déjà, je les trouvais trop sombres, pas assez rock. Mais je sais que sur scène, Cantat, c’est une énergie folle, une présence magnétique. Je voulais voir s’il avait encore ça. Et il l’avait. »


Le commercial en assurances jure, main sur le cœur, que sa démarche était dénuée de voyeurisme : « Sur les forums du festival, il y avait plein de mecs qui voulaient voir l’animal blessé. Ils espéraient que ce soit un peu une loque. Moi, il n’y a que la musique qui m’intéressait. Sa vie privée ne me regarde pas, elle regarde la justice. »



Un spectacle indécent à Clermont-Ferrand

Le vendredi 11 avril 2014, à Clermont-Ferrand, la curiosité malsaine semblait là palpable alors que Bertrand Cantat s’apprêtait à donnerson premier concert depuis la mort de Marie Trintignant. Muriel Marco, programmatrice pour des festivals en Europe de l’est, se rappelle : « Pas mal de mes clients réclamaient Détroit pour de mauvaises raisons, pour la publicité faite autour de l’affaire Cantat. J’ai voulu voir ce qu’il en était d’un point de vue musical. Mais même moi, en tant que professionnelle, je n’ai pas réussi à me faire une opinion. La foule venait au spectacle de la souffrance indécente d’un assassin. Je suis parti avant la fin. Son public était galvanisé. »


Aujourd’hui, les adeptes les plus fidèles de Bertrand Cantat, ceux qui commentent avec joie son nouveau titre sur Instagram, ne voient pas de quoi on parle quand on les interroge. « Non mais ça va, c’est du passé l’affaire Trintignant, c’est juste un musicien comme les autres », assène Jules, 20 ans, largement applaudi par d’autres jeunes fans.


>> A lire aussi : «L’Angleterre»: Bertrand Cantat dévoile sa nouvelle chanson

Dans l’ensemble, ces amoureux des textes de Cantat, qui n’avaient pas l’âge de regarder le JT à l’époque de « l’affaire de Vilnius », sont dans l’ensemble persuadés qu’aujourd’hui « c’est un artiste comme les autres ».



« S’il redevient un chanteur qui analyse la société, je vais écouter »

Et parmi les mélomanes qui ont possédé une platine CD (voire des vinyles), la découverte de L’Angleterre, a été un ravissement. « C’est un thème social et politique, c’est sur ce terrain que Cantat est le plus fort, assure Julien, fan de la première heure. Son album avec Détroit, je ne l’ai pas écouté, j’avais encore en tête les images de son procès… Mais là, s’il redevient un chanteur qui analyse la société, je vais écouter. »


>> A lire aussi : La Une des «Inrocks» sur Bertrand Cantat provoque un tollé

Ils sont nombreux à vouloir ainsi « tourner la page » et retrouver « le grand auteur » Cantat. « Je trouverais ça indécent qu’il écrive sur ses états d’âme, explique Dorian. Ce qu’il a soi-disant enduré en prison, ça ne m’intéresse pas. Moi, je veux une chanson sur Macron, une chanson sur Daesh, des chansons sur le XXIe siècle… » Ces fans se sentent « orphelins » du vrai Bertrand Cantat depuis 2003, oubliant qu’une seule personne est mortece jour-là à Vilnius.

Source Article from http://www.20minutes.fr/culture/musique/2150035-20171012-bertrand-cantat-redevenu-chanteur-comme-autres
Source : Culture – Google Actualités

annonces immobilieres

Achat / Location / Investisseurs

Ne cherchez plus parmi des milliers d'annonces immobilières. Confiez-nous gratuitement votre recherche

Votre recherche *

Type de bien *

Budget *

Ville *

Dans une rayon de *

Votre nom *

Votre téléphone*

Réponse sous 24 h

biens.com

Advertise Here
Advertise Here